Armurerie du Valais AVIVO VALAIS
ASSOCIATION DE DÉFENSE ET DE DÉTENTE DES RETRAITÉS
www.avivo-valais.ch
Menu

Mot du Président Cantonal

Jacky Torriani, Saillon

Le président cantonal

Personne ne peut être insensible ou indifférent aux problèmes inextricables de la misère humaine qui nous entoure, tel que l’exode des populations qui fuient la guerre ?
Comment avons-nous pu oublier, d’un jour à l’autre, une catastrophe comme le séisme du Népal avec son nombre incalculable de morts et de blessés, ses millions d’habitants démunis et sans abri ?
Comment une actualité proche, nous concernant plus directement, peut-elle chasser une autre actualité et son cortège de discriminations ?
Il est vrai que tout va « tellement bien » chez nous, qu’on en oublie presque toutes les personnes désabusées et démotivées, le nombre grandissant de suicides parmi les seniors qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts ni boucler leur fin de mois, dont la majeure partie sont retraités.
Combien de retraités n’osent-ils, ou ne peuvent-ils demander une prestation complémentaire ?
Combien de retraités viennent-ils en aide à leurs enfants ou petits-enfants, qui reviennent à la maison suite à un divorce, une perte d’emploi, une fin de droit au chômage ?
Ou tout simplement à cause de la pression des primes sur le budget ?
Pourquoi ne pas parler des faits discriminatoires (appareils auditifs, lunettes, et bien entendu les frais dentaires etc...) envers les personnes âgées et qui contribuent largement à leur isolement ?
Il est constaté une énorme différence de prix entre la Suisse et nos pays voisins.
Les divers exemples cités par Marie-Rose Dubuis, présidente de la section AVIVO de St-Maurice, lors de notre dernière Assemblée du Comité Cantonal du 15 septembre dernier, illustre parfaitement cet état de fait.
Lors de cette même assemblée, votre Comité Cantonal prend la décision d’en faire son fil rouge pour cette nouvelle saison.
Les cas de discriminations seront répertoriés et un courrier sera envoyé prochainement à la F.V.R. (Fédération Valaisanne des Retrairés) par son président M. Jean-Pierre Salamin.
Nous espérons que cet objet soit traité lors du Parlement des Ainés qui aura lieu encore cette année le 19 novembre prochain.
Restons vigilants, pour que la solidarité ne disparaisse pas comme un fait divers d’actualité.

 

Éditorial

Gérard Mittaz, Président section de Sion

Un tel écart de prix est-il justifiable?

L’âge de la retraite est propice aux découvertes, notre curiosité, qui est restée longtemps en veilleuse en raison de nos nombreuses obligations, se réveille avec ardeur.
Pour découvrir et satisfaire notre soif de connaître, la lecture est un excellent moyen, encore faut-il qu’elle soit accessible financièrement et à ce titre, saviez-vous qu’une revue telle que GEO éditée en France voisine, coûte 8.90 euros dans toute l’Europe et 13 francs en Suisse.
Cette comparaison se vérifie pratiquement pour chaque publication de revues éditée en Europe. Quels sont les éléments qui justifient cette différence de prix ?
Sommes-nous des lecteurs particuliers pour nous imposer de telles différences de prix ?
Face à cette situation scandaleuse, Je ne peux qu’encourager les personnes à la retraite (et les autres) à fréquenter, avec assiduité notre Médiathèque dans les différentes villes du canton ainsi que les autres lieux de lecture mis à disposition par les municipalités et autres associations culturelles.